FANDOM


<td colspan="2" style="text-align:center; line-height: 1.5em;">220px <tr><th scope=col colspan="2" style="text-align:center;background-color:#4682B4;color:#FFFFFF">Fonctions <tr> <th scope=col colspan="2" style="text-align:center;background-color:#B0C4DE;color:#000000">Porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste <tr> <td colspan="2" style="text-align:center">En fonction depuis le 4</td> <tr> <th scope=row >En tandem avec <td >Myriam Martin jusqu'au 20 mars 2012. <tr> <th scope=row >Prédécesseur <td >Olivier Besancenot <tr> <th colspan="2" style="text-align:center;background-color:#4682B4;color:#FFFFFF">Biographie <tr> <th scope=row >Date de naissance <td >Erreur de script <tr> <th scope=row >Nationalité <td >Drapeau de la FranceFrançaise <tr> <th scope=row >Parti politique <td >LCR, NPA <tr> <td class="navigation-only" colspan="2" style="border-top: 2px #4682B4 solid; font-size: 80%; background:inherit; text-align: right;">modifier Consultez la documentation du modèle</td>
Christine Poupin

Christine Poupin, née le 9, est une personnalité politique française d'extrême gauche. Elle est porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste depuis , d'abord avec Myriam Martin, puis porte-parole unique à partir de .

Formation Modifier

Christine Poupin est technicienne en informatique dans l'industrie chimique (GPN).

Carrière politique Modifier

Débuts Modifier

Christine Poupin débute son engagement militant à Nantes au milieu des années 1970, au lycée puis à l’université, dans les grèves générales contre les réformes successives[Lesquelles ?]. Dans ces années, elle rejoint le mouvement des femmes, pour le droit à l’avortement puis contre le viol et les violences conjugales. Elle adhère à la LCR en 1980.

En , Christine Poupin est élue conseillère municipale d'opposition à Sotteville-lès-Rouen. Elle démissionne de ce mandat en 2011[1].

En , Christine Poupin participe aux côtés d'Olivier Besancenot à la construction du Nouveau Parti anticapitaliste dont ce dernier devient porte-parole.

Ensuite, Christine Poupin s'impose comme tête de liste du Nord-Ouest lors des élections européennes de 2009 : sa liste réunit 5,80 % des voix et n'obtient aucun siège au Parlement européen[2]. L'année suivante, elle est tête de liste de la liste NPA lors de l'élection régionale de 2010 en Haute-Normandie : celle-ci récolte 2,56 % et n'obtient aucun conseiller régional[3].

Porte-parole du NPA Modifier

Le 4, elle accède avec Myriam Martin au porte-parolat du Nouveau Parti anticapitaliste, en remplacement d'Olivier Besancenot. Ce dernier ayant annoncé en son intention de ne pas se présenter à l'élection présidentielle de 2012, Christine Poupin a fait partie des militantes sollicitées pour représenter le NPA lors de ce scrutin[4], jusqu'à la désignation de Philippe Poutou.

Notes et références Modifier